Un voyage photo le long de la côte est sauvage de Taïwan

Taïwan - un voyage photo avec la célèbre instagrameuse Martina Bisaz, plus connue sous le nom de kitkat_ch. Ici, vous obtiendrez de nouvelles idées sur Taïwan !

20.11.2019
Kategorie: Taiwan
Autor: Katalin Szabo

Taiwan avec la célèbre influenceuse Instagram Martina Bisaz

«Formosa, formosa» crièrent les marins portugais en apercevant l’île de Taiwan «waouh, comme elle est belle»! Et nous vous démontrons comme ils avaient raison. Nous avons 9 jours pour découvrir les hauts lieux du nord au sud le long de la côte Est. Martina Bisaz (sur instagram: kitkat_ch), la célèbre photographe de voyage et influenceuse Instagram, nous accompagne. Elle compte 268 000 followers dans le monde entier et a reçu cette année le premier «Influencer Award» dans la catégorie «Travel» pour ses photos de voyage exceptionnelles!

Après un vol confortable et agréable avec Cathay Pacific, nous arrivons à Hong Kong au lever du soleil. Un dernier changement d’avion et nous atterrissons à Taipei deux heures de vol plus tard.

Tout comme notre arrivée à l’aéroport, le reste du voyage sera détendu, sans stress et sans tracas. Le trafic est, comparé aux autres pays asiatiques, très organisé et les routes impeccables. A peine un klaxon, hors de la ville quasi plus de motos.  A l’aéroport, personne ne vient nous accoster pour nous  conduire dans la ville ou nous vendre quelque chose. C’est vraiment très agréable. Jason, notre chauffeur/guide nous attend, il a la cinquantaine et un grand sourire. Nous obtenons un appareil WIFI qui peut être loué à l’aéroport et restitué avant le vol du retour, dans notre cas à l’aéroport de Kaohsiung. Ainsi nous pouvons divertir Martina et les followers de tourasia avec des stories illimitées sur Instagram.

Après nous être rapidement rafraîchis, nous partons admirer les lieux incontournables de Taipei. Pour commencer Wanhua, le quartier le plus ancien de Taipei. Puis il faut voir Ximending, une aire piétonne populaire commerçante et vivante, envahie par les jeunes et un public branché. Nous passons du temps au temple Longshan, un temple très fréquenté où les rituels taoïstes et bouddhistes sont nombreux. Les bâtonnets d’encens en forme de lune sont lancés et doivent atterrir trois fois sur le côté droit pour qu’une question puisse être répondue par un «oui». Les devins offrent leurs services et diverses divinités sont implorées pour le partenaire parfait, la santé, le succès et les bonnes notes.

Le prochain arrêt est le palais présidentiel, puis la salle commémorative Chiang Kai Shek. Une visite de la tour Taipei 101 est un must. C’est actuellement le dixième plus haut gratte-ciel et l’ascenseur de la tour d’observation – avec ses 60 km/h – est le deuxième plus rapide au monde! Il est impressionnant de constater que la tour est située exactement sur deux plaques continentales et qu’elle est constamment secouée par des tremblements de terre. Entre le 92e et le 88e étage est suspendue une boule d’acier dorée de 660 tonnes faite de disques individuels, qui compense les fluctuations du bâtiment par des éléments amortisseurs oléohydrauliques.

Le marché nocturne de Shilin offre tout ce que l’on puisse souhaiter d’un marché nocturne. De nombreux stands de nourriture signalés en caractères chinois ainsi que de charmantes figurines, des stands de souvenirs bondés de bricoles et autres babioles, mais aussi de jolies boutiques locales avec des produits de qualité. Il n’y a pas foule et encore moins de vendeurs intrusifs.

Après un court trajet en voiture, nous atteignons la campagne de Taipei, des paysages pittoresques, des forêts verdoyantes et luxuriantes, des chutes d’eau. Nous empruntons des routes de montagne sinueuses le long des plantations de thé, nous montons de plus en plus haut jusqu’à arriver à la plantation de thé biologique d’un moine. Ici, la vue est magnifique.

Après un déjeuner étonnamment varié et végétalien, nous dégustons différentes sortes de thé. Comme le célèbre thé Oolong taïwanais et le thé Lady fait à partir de la salive des insectes (délicieusement sucré). Le clou de la dégustation est un thé centenaire très précieux, qui glisse agréablement dans la gorge.

Nous dînons dans le joli village de Shenkeng, dont la rue principale est bordée de belles maisons en briques avec de bons restaurants.

A 20 kilomètres à peine au nord de la métropole de Taipei se trouve Yangmingshan, le plus petit parc national de Taïwan. La région compte de nombreuses sources d’eau chaude, des bassins de soufre et des chutes d’eau. C’est la région où l’activité volcanique est la plus élevée à Taïwan. Sur de nombreux sentiers de randonnée, on profite de la nature intacte et de la splendide vue sur Taipei. Ici ça fume et ça bouillonne de partout. Le géoparc de Yehliu, avec ses formations rocheuses et sa situation privilégiée au bord de la mer, n’est certainement plus un tuyau secret, car il fait partie de tous les voyages à Taiwan. Par contre le soir, nous arrivons à Jiufen, ce qui est un vrai tuyau d’initié. Ce village de montagne avec une belle vue sur la mer de Chine méridionale était autrefois connu pour ses mines d’or. Aujourd’hui, on le voit comme décors dans des films de cinéma célèbres. Les ruelles étroites sont éclairées par des lanternes rouges. Dans les maisons de thé chinoises, décorées dans un style rétro, on peut vivre d’authentiques cérémonies du thé et déguster des spécialités.

Le lendemain matin, nous nous rendons au «Teapot Trail». Après l’ascension, nous profitons de la vue magnifique sur la mer. Les ravissants pavillons dans les collines verdoyantes au premier plan complètent ce fantastique motif photogénique! Avant d’atteindre l’un des points culminants de notre voyage, les gorges de Taroko, nous nous arrêtons devant la falaise de Qingshui. Quel spectacle sublime! La falaise tombe à pic dans la mer, la côte taïwanaise est unique. La montagne et la mer, si proches l’une de l’autre.

Avant de nous rendre dans les gorges, nous visitons un chasseur de têtes de la tribu Truku. C’est un peuple indigène qui habitait les gorges de Taroko avant l’occupation du Japon au début du siècle dernier et qui vivait de la chasse. On reconnaît les membres de cette tribu grâce à leur tatouage sur le visage. Sur le front, ils portent le tatouage du clan et entre la bouche et le menton le tatouage de la maturité (autrefois comme récompense de la «chasse de tête», plus tard à l’abattage de deux cochons sauvages). Le Taroko Village Resort au milieu des gorges est un hébergement idéal pour en savoir plus sur les Truku, leurs traditions et leur histoire.

Le spectaculaire «Zhuilu Trail» n’est pas pour les personnes qui ont le vertige, mais pour toutes celles qui souhaitent découvrir les gorges de Taroko de bas en haut. Ce sentier ne fait que 3,1 km de long et n’est accessible qu’avec un permis spécial. Les vues doivent être fantastiques.
Durée de la randonnée: 4–5 heures.

Si l’on n’ose pas grimper, il est possible de se promener sur des sentiers pédestres pour avoir de beaux coups d’oeil sur les gorges. Le «Baiyang Trail» mène même à une grotte avec une chute d’eau. Le populaire «Shakadang Trail» rouvre en décembre 2019 et constitue une excellente alternative pour les personnes moins aventureuses.

Après une randonnée plus ou moins intense, il y a une récompense spéciale pour tout le monde, à savoir un massage des pieds. Nous nous arrêtons chez Josef Eugster, un pasteur suisse qui s’est installé à Taiwan il y a 49 ans comme missionnaire. A l’aide d’un livre, il apprend lui-même la réflexologie plantaire pour guérir ses rhumatismes. Non seulement il a réussi, mais il a également développé sa propre méthode de thérapie de réflexologie plantaire, accompagnée d’une formation complémentaire. Sa méthode et sa capacité exceptionnelle à diagnostiquer l’ont rendu célèbre non seulement dans tout Taiwan, mais dans le monde entier. Il a formé de nombreux Taïwanais sur place et a ouvert un centre de réflexologie plantaire. Il existe également en Suisse des centres qui facilitent l’apprentissage de sa méthode. Même les patients atteints de cancer lui rendent visite et parlent d’amélioration.

Nous avons donc rendu visite à Josef dans son cabinet tout simple. Il était très ouvert, amical et n’a rien perdu de son dialecte de la vallée du Rhin. Après quelques pressions sur la plante des pieds, Josef et ses thérapeutes ont découvert nos points faibles dans le corps. C’était impressionnant, agréable voire un peu douloureux. Nous terminons la journée dans un hôtel confortable avec le clapotis de la mer dans les oreilles.

Le lendemain matin, nous devons nous lever tôt pour prendre en photo le pont de Sanxiantai dans les lueurs du lever du soleil. La montre indique 5h30 quand nous arrivons, mais nous ne sommes pas les premiers! Le pont avec ses huit arches ressemble à un dos de dragon. Il relie le continent à une petite île de roche volcanique, l’île des trois Immortels (référence à trois grands rochers).

Notre prochaine étape est prévue au beau milieu des rizières idylliques. Nous louons une rickshaw électrique et parcourons de petites routes goudronnées au travers des rizières. Beaucoup de touristes asiatiques viennent ici. Un arbre, qui nous semble rien d’extraordinaire, est un sujet de photo très prisé et un must sur la liste des endroits à visiter. A savoir que cet arbre figurait à l’arrière-plan d’un clip publicitaire d’Eva Air avec la célèbre star de cinéma taïwanaise Takeshi Kaneshiro.

Le soir, nous arrivons dans une station thermale, où nous passons quelques heures à nous détendre dans les sources chaudes. Il y a un sauna, divers bains à bulles et – Dieu merci – seulement quelques personnes et beaucoup de détente.

La péninsule de Kenting est un autre point culminant de notre voyage. Nous avons particulièrement aimé le «Kenting Forest Park» avec sa forêt mystique, enchanteresse et sauvage. Dans le passé, le niveau de la mer était plus élevé et la roche corallienne est donc la base du sol forestier. De nombreux arbres s’enroulent les uns autour des autres vers le soleil, car la lumière est rare. Ils ancrent leurs racines dans le sol et aspirent l’arbre hôte jusqu’à ce qu’il meure (phénomène dit de l’étrangleur). Cela crée des formations d’arbres intéressantes qui sont creuses. Nous rencontrons à peine un touriste ici.

Les plages de sable de Kenting valent le détour, elles sont bien entretenues et l’eau est limpide. Plus tard, nous visitons le célèbre marché nocturne, où l’o peut manger, boire et faire du shopping.

Notre dernier jour. Une visite du «Indigenous Culture Park» à manquer sous aucun prétexte. Dans ce musée ouvert, nous assistons à un spectacle de danses traditionnelles et nous nous émerveillons devant les costumes, l’artisanat et l’art des peuples indigènes. Notre prochain arrêt est encore plus intéressant. Les membres de la tribu Rukai vivent dans un village de haute montagne, brumeux et idyllique. Les murs des maisons sont construits avec des pierres d’ardoise soigneusement empilées. Nous flânons à travers le village et voyons de petites maisons de thé avec du thé de quinoa (une spécialité du village). On trouve aussi de l’artisanat traditionnel et de nombreux murs peints avec des motifs traditionnels Rukai. Une grande église se dresse bien en vue au milieu du village. Et là encore, il n’y a guère d’autre touriste.

Avec la visite du temple Fo Guang Shan près de Kaohsiung, nous mettons un point final à notre voyage et rentrons chez nous avec de nombreuses impressions et un sourire détendu. A l’image de Taïwan, île détendue. Les conditions scéniques de Taiwan sont à couper le souffle. Elles traversent des hauts et des bas, des plantations de thé vallonnées aux volcans fumants, en passant par des gorges spectaculaires le long de falaises escarpées et des côtes sauvages. Les routes sont bien balisées. Nous nous sommes arrêtés ici et là, laissez émerveiller et avons fait plein de photos. Malgré le manque fréquent de connaissance de l’anglais, l’hospitalité et l’ouverture d’esprit du peuple taïwanais ont évidemment réchauffés nos cœurs.

Adeus Formosa, nous reviendrons!

Pour voir les stories et posts de Martina à Taïwan sur votre compte Instagram: instagram/kitkat_ch.

Voir le circuit complet tourasia à Taïwan »

Les images animées fascinent…. laissez-vous immerger un court instant et profitez de Taïwan:

 

Hinterlassen Sie einen Kommentar

tourasia Newsletter
regelmässig Aktuelles vom Spezialisten

Persönliche Beratung

Montag bis Freitag, 09:00 – 18:00

Tourasia Roemer AG
Grindelstrasse 5
8304 Wallisellen
privatkunden@tourasia.ch
043 233 30 90

© 2019 tourasia