loader

Une journée ordinaire à Varanasi

9. juil.. 2013 -

Rene Cathrein


A 6 heures du matin, on est venus nous chercher à l'hôtel pour nous conduire au ghât principal (escalier au bord du fleuve). Rouler à travers Varanasi qui s'éveil restera un instant inoubliable. Sur les trottoirs, dans les rues, dans les caisses, sous les charrettes, dans les fossés, il y a partout des gens qui dorment, même des familles. Une fois arrivés sur le ghât principal, nous buvons pour commencer un chai (du thé) avec notre guide. On rencontre également un sadhu (un saint homme) qui est un ami de notre guide. Les deux échangent quelques mots à propos de la politique, de la religion, des actualités du jour... je n'ai rien compris mais c'était atypique. Même un jour normal, l'agitation est incroyable et ce qui est encore plus incroyable c'est le sentiment de paix qui se dégage d'ici.

En bateau, nous remontons le fleuve - à recommander à tous les visiteurs! C'est l'occasion de pouvoir observer les pèlerins qui se baignent dans le Gange pour se purifier de leurs pêchers. C'est vraiment étrange de voir comment les gens les plus différents les uns des autres pénètrent dans l'eau et se nettoient avec l'eau du Gange. Quoi que nettoyer est un bien grand mot vu la nature de l'eau. Mais la croyance peut faire bouger des montagnes et je suis persuadé que personne ne tombe vraiment malade - sauf nous qui ne sommes pas Indiens. Gentiment, le soleil s'installe et plonge les décors dans des couleurs fabuleuses. Quelques ghâts ont des fonctions spéciales, deux sont là pour l'incinération, l'autre pour laver les habits. Mais on se baigne partout ! Sur le chemin du retour, on nous dépose au ghât des incinérations en nous expliquant ce rituel. Juste à côté de moi, un corps est déposé et préparé pour l'incinération. C'est à ce moment que nous repartons du ghât.

Nous marchons à travers d'étroites ruelles envahies de magasins, d'appartements, de gens et d'animaux. La saleté est partout et les odeurs sont intenses. Tous les sens sont en éveil.

Afin de pouvoir visiter le temple Kashi-Vishwanat, nous devons faire un contrôle de sécurité. Dans un magasin, nous avons dû déposer nos bagages pour la journée y compris téléphones portables, caméras, briquets, etc... afin de pouvoir rentrer dans ce quartier de temples. Les non-hindous n'ont pas le droit de visiter le temple et l'on peut juste le voir de l'extérieur. Il y a un tas de monde qui dépose des offrandes à l'entrée. Tout le monde se bouscule... qu'est ce que cela doit être pendant un festival?

L'après-midi, nous nous promenons pendant environ deux heures le long des ghâts jusqu'au ghât principal. Ces ghâts ressemblent à une promenade au bord de l'eau. Les enfants s'amusent, on joue au cricket, il y a des corps qui se font incinérer pendant que l'on vend de la marchandise, on joue de la musique, on parle et on se baigne. Cette promenade fut passionnante et riche en émotions.

Chaque soir sur les ghâts, il y a lieu une cérémonie Aarti qui attire la foule. Il y des sadhus, des mendiants, de riches Indiens, des marchands, des touristes... un amalgame complètement hétéroclite. Il est conseillé d'assister à une cérémonie Aarti depuis un bateau. Toutefois, je recommanderais de prendre d'abord un bain de foule pour s'imprégner de cette ambiance.


Catégorie : Inde
Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

*
*

*

* - champ obligatoire

 

Bien se faire conseiller:

021 963 02 18

lundi au vendredi: 9h00 à 18h00