loader

Interview avec Marcel Götz


Directeur des produits tourasia

Pourquoi le Japon est tout à coup dans toutes les bouches?
 
Je pense que beaucoup de gens ont découvert la cuisine japonaise à travers les sushis et les sashimis que l’on peut manger en Suisse et ainsi eu un premier contact avec le Japon. L’attractivité d’un pays passe souvent par l’estomac, dont la réputation pour l’Italie, l’Espagne ou la Thaïlande n’est plus à faire! Tous les grands pays touristiques sont également populaires grâce à leur excellente cuisine... et c’est exactement le cas avec le Japon!

A cela s’ajoute bien évidemment d’autres facteurs comme des paysages fascinants avec des volcans fumants, une culture intéressante qui nous est totalement étrangère et «last but not least» la fascination des Japonais eux-mêmes qui vivent dans une ambivalence perpétuelle: ils possèdent des gadgets de dernier cri hyper tendance, ils sont très branchés sur la mode et profitent pleinement de la vie nocturne dans les bars et les restaurants tout en pouvant célébrer une cérémonie de thé traditionnelle en kimono ou organiser un pique-nique dans un parc sous les cerisiers en fleurs.

Ces innombrables contrastes marquent le Japon et offrent aux visiteurs des aperçus mystérieux dans un monde authentique qui est pour nous parfois très étrange – et c’est justement ce qui fait tout le charme!

Mais ne dit-on pas que le Japon est extrêmement cher, que personne ne parle l’anglais, que l’on se sent comme un analphabète et qu’il est difficile de s’y repérer tout seul ?

Oui ce sont des préjugés tenaces nés dans les années 80 du siècle dernier…

Ces 5 dernières années le yen japonais a chuté de 30% par rapport au franc suisse sans que les prix sur place aient été fortement augmentés. Cela signifie donc que le Japon est aujourd’hui 30% meilleur marché qu’il y a 5 ans. Mais il est vrai que le Japon peut également être très cher. Cela dépend tout de la manière de voyager. Si l’on choisit de faire un circuit privé en louant une voiture et les services d’un guide privé cela est en effet coûteux, parce que les salaires japonais pour les chauffeurs et les guides sont au même niveau que chez nous en Suisse.

En revanche, si l’on souhaite partir à la découverte du Japon en tout individualité, comme nous le faisons en Suisse, c’est-à-dire avec l’abonnement du «Japan Rail Pass» et en prenant les autres transports communs avec même parfois une course en taxi, ce type de voyage est alors meilleur marché qu’en Suisse. On y mange très bien et pas cher – seuls quelques hôtes de luxe affichent des prix élevés. En revanche, l’anglais est indispensable pour ce genre de voyage.

Si ces deux variantes ne conviennent pas, il a bien sûr la possibilité de réserver d’intéressants circuits organisés en groupe. Lors de ces circuits il ne faut s’occuper de rien. Les excellents guides donnent de précieuses informations sur la mentalité des Japonais, connaissent l’histoire et vous font bien entendu découvrir les plus beaux endroits du pays.

 
Qu’est-ce qui est justement si particulier ou différent au Japon par rapport aux autres pays ?

Il y d’une part la qualité des services qui est très élevée. Au Japon, les gens sont toujours très polis, aimables et serviables. Cette manière d’être est profondément enracinée dans leur culture et ils n’attendent même pas un pourboire en retour. D’ailleurs, les pourboires sont ici à bannir. Les Japonais montrent également beaucoup d’égard pour autrui. Par exemple le soir dans un restaurant ou bar local, on peut facilement faire la connaissance d’un groupe de Japonais si l’un d’eux ose parler l’anglais. Ce qui est parfois bien drôle….

Les autres particularités sont par exemple les innombrables automates à boisson (il y en a un pratiquement à chaque coin de rue), les poubelles quasi inexistantes et pourtant il n’y a pas de canettes ni de bouteilles qui traînent par terre. Chacun reprend ses déchets pour les jeter ensuite à la maison. Les WC publics, les trains et les salles d’attente sont d’une extrême propreté. Les WC publics sont équipés d’un siège chauffant intégré, d’une chasse d’eau réglable individuellement et il y a même de la musique… pour éviter tous bruits désagréables aux autres utilisateurs des toilettes.

Je n’oublie évidemment pas de mentionner les trains rapides Shinkansen qui sont toujours parfaitement à l’heure et très confortables.

 
Quels sont tes endroits préférés au Japon et où faut-il absolument se rendre ou faire la première fois que l’on s’y rend ?
 
Après avoir déjà plusieurs fois admiré la vue depuis le Mont Fuji, l’ascension de 2 jours du Mont Fuji fut un temps fort absolu mais également fatiguant.

Je pense également à mon voyage de deux jours de Kyoto au lieu de pèlerinage de Koya-san, à près de 1000 mètres d’altitude, niché dans un paysage de toute beauté avec de nombreux temples. Ce cimetière dans un cadre magnifique, le plus vaste du pays, m’a séduit… Il y a également de nombreux caveaux appartenant à de grandes entreprises. Ces tombes sont dédiées à la mémoire des fidèles employés.

Si l’on se rend pour la première fois au Japon il faut absolument loger dans une auberge typiquement japonaise que l’on appelle ici ryokan et faire un petit détour par un onsen (un bain thermal)!