Hotel COMO Point Yamu à Phuket

COMO Point Yamu est l'un des meilleurs hôtels de Phuket. Quelles ont été les expériences des blogueurs Dimitri et Mamiko Burkhard ?

01.03.2017
Kategorie: Thailand
Autor: Mamiko und Dimitri Burkhard

Blog visiteurs: Un luxe infini à l’hôtel COMO Point Yamu à Phuket

Nos blogueurs invités Dimitri et Mamiko Burkhard le savent maintenant

«Sawasdee kha!» C’est par ces mots chaleureux que nous sommes accueillis à notre arrivée à l’hôtel COMO Point Yamu, sur la côte est de Phuket. Le lobby se dresse majestueusement et reflète le style moderne de l’hôtel. Au milieu, un autel thaï surdimensionné marque sa présence sinon tout est extrêmement sobre. L’intérieur et l’extérieur font fusion, car le lobby s’ouvre dans toutes les directions. L’intérieur semble se prolonger vers l’extérieur est vice-versa. Pendant que nous effectuons le check-in, dehors il fait encore nuit noire mais peu à peu nous entendons le gazouillis des oiseaux exotiques. (C’est un fait qu’avec le vol direct depuis la Suisse, l’atterrissage à l’aéroport de Phuket à 4h05 est relativement tôt et le transfert privé à cette heure-ci dure tout au plus 30 minutes).

A peine les formalités accomplies, un faible rayon de lumière apparaît à l’horizon. Nous laissons spontanément nos bagages sur place et cherchons dans le jardin un point de vue idéal pour admirer le lever du soleil.

Peu de temps après, exactement à 6h45, une boule d’or fait son apparition au-dessus de la baie de Phang Nga. Ce lever du soleil est un événement symbolique pour cette première journée de vacances. Même des semaines après, nous repensons à cet instant apaisant que nous avons pu vivre grâce à notre arrivée de si bon matin.

Nos valises à roulettes ont depuis le temps adopté une dynamique bien particulière et trouvé le chemin qui mène à la suite qui nous a été préparée. Nous ne sommes pas pressés et nous acceptons avec plaisir l’offre du concierge de faire une petite visite des lieux.

Le design italien rencontre l’architecture d’inspiration thaïlandaise. Le résultat n’est autre qu’un boutique-hôtel haut de gamme qui occupe la péninsule de Yamu Point. Des matériaux tels que le béton, le bois et l’eau se confrontent d’une manière subtile. Les dégradés de rouge soulignent des éléments ciblés, que cela soit des éléments architectoniques particuliers ou le poisson rouge ballotant au-dessus de la porte de notre suite.

L’après-midi, entre deux et quatre heures, des sorbets au fruit de la passion fait maison sont à déguster chez le glacier. Nous allons bien entendu les déguster et n’allons pas non plus renoncer à la chaleur du bain turc et du sauna finlandais.

Une fois rentrés dans notre suite, nous n’en croyons pas nos yeux! Notre Bay Pool Suite est spacieuse et comprend un salon avec une table à manger et un canapé, une chambre à coucher séparée et des toilettes. La salle de bains avec un autre WC mérite une mention spéciale. L’ambiance méditerranéenne, la grande baignoire et la douche luxueuse sont un véritable bonheur visuel.

Le concept des couleurs avec beaucoup de bleu et de turquoise est en parfaite symbiose avec la mer qui entoure notre péninsule. Les grandes baies vitrées dans le salon et la chambre à coucher s’ouvrent sur la terrasse. L’endroit parfait pour contempler le coucher du soleil.

Dehors, nous nous sentons attiré par la large piscine sans bords. Comme le commun des mortels, nous n’avons encore jamais logé dans une suite avec vue sur la mer et piscine privative. Imaginez-vous: la superficie est de 123m² en ajoutant encore 23m² pour la piscine!

On frappe à la porte. C’est un autre concierge qui pendant tout notre séjour nous apportera quotidiennement une assiette colorée de fruits tropicaux. Un fruit de la passion, deux sortes différentes de mandarine, des mini-bananes, une goyave et un paprika rouge ? Google sait qu’il s’agit d’une pomme de java avec une pulpe sucrée et juteuse. Nous la mangeons sans la peler – un véritable délice.

Après-midi sur une plage privée – sur l’île de Naka Yai.

Nous partirons le lendemain à la découverte de la mer turquoise. Car le COMO Point Yamu dispose notamment d’une plage privée. Pour y arriver, il faut prendre la navette de l’hôtel et un bateau longtail typique et compter environ 45 minutes de trajet.

Nous nous prélassons sur la plage bordée par une eau cristalline agréablement tiède. Un seul après-midi suffit à peine pour profiter pleinement du COMO Beach Club. D’autres visiteurs semblent s’ennuyer après quelques minutes déjà et recherchent la grande aventure sur un jet-ski. En raison du bruit des jet-skis, nous avons décidé de passer notre prochain après-midi à l’hôtel.

Non pas parce que nous nous ennuyons à l’hôtel. Au contraire. La piscine à débordement a un attrait magique, elle même bien plus utilisée que la plage privée. On déclare 30 mètres de pataugeoire, 30 mètres de zone de relaxation et 30 mètres de piscine. Les différents intérêts ne se font pas obstacles et chacun peut ainsi profiter de l’emplacement exclusif avec une vue panoramique sur la baie de Phang Nga.

Et même du point de vue culinaire, l’hôtel COMO Point Yamu nous a conquis. L’interminable buffet du petit-déjeuner au restaurant «La Sirena» offre tout ce que l’on puisse souhaiter. Du dim sum chinois au müesli en passant par les gaufres belges et les fruits frais, on se régale tout au long du comptoir. Et pour ceux qui ne sont pas du matin: il y a même un véritable illy-Espresso bien fort! L’après-midi et le soir, on y vient principalement pour manger italien. Rien que les entrées avec le pain maison et l’huile d’olive sont un délice. Le restaurant moderne «Nahmyaa» présente le soir une nouvelle interprétation de la cuisine de rue thaïlandaise et cela mérite bien sûr aussi une visite

Le jour du départ, le directeur général suisse, Monsieur Kunz, prend personnellement congé de nous. C’est donc en suisse-allemand qu’il nous parle de son établissement cinq étoiles et plus particulièrement de la passion de ses employés. Peut-être que son œil attentif, son amabilité et sa longue expérience dans l’hôtellerie sont la garantie de l’excellente qualité du confort des hôtes.

Et un petit conseil pour la fin: il faut réserver l’escapade sur la plage privée dès son arrivée car souvent le transfert est déjà complet pour ceux qui se décident à la dernière minute.

En principe, Mamiko et Dimitri sont des auteurs indépendants qui sillonnent la Suisse. Ils documentent les propriétés du pays pour le magazine en ligne „Newly Swissed“. De temps en temps, les auteurs helvetico-japonais ont un fait un détour par la Thaïlande. Durant leur voyage, ils ont tenu un blog pour tourasia en notant des anedoctes passionnantes sur Bangkok, Chiang Mai et Phuket.

Hinterlassen Sie einen Kommentar

tourasia Newsletter
regelmässig Aktuelles vom Spezialisten

Persönliche Beratung

Montag bis Freitag, 09:00 – 18:00

Tourasia Roemer AG
Grindelstrasse 5
8304 Wallisellen
privatkunden@tourasia.ch
043 233 30 90

© 2019 tourasia